Comment bien vivre son voyage en avion ?

Hello les Chouquettes ♥

Aujourd’hui nous sommes à nouveau en tête à tête (ou pas!) pour parler de voyage et plus particulièrement des avions. Et vous savez à quel point ce moyen de transport me passionne…. (Toute ma vie, j’ai rêvé~ lalalala! Je ne chante pas la suite, trouvez la tout seul héhé!)

Oui on sait Cloé, tu veux en faire ton métier… Maintenant place à ton article s’il te plaît !!! Un peu de nerfs!

Bien madame râleuse…. Les écrits qui vont suivre s’adressent à vous toi, madame phobique / panique bleue de l’avion, madame malade / mal des transports, madame angoissée, madame…

Et minute ! Y a aussi des mecs qui nous lisent! Sois pas féministe non plus…

Certes… Mesdames et messieurs place à l’article !

Enfin, il était temps!

1) Avoir l’esprit tranquille

Et oui, un voyage en avion doit se passer dans le plus grand des calmes avec une confiance totale en votre équipage. Ce dernier a été formé dans les premiers secours, cette compétence est entretenue chaque année avec des stages théoriques mais aussi pratiques avec des mises en situation. D’ailleurs, sachez chères Chouquettes que s’il n’y a pas de médecins / infirmière ou une personne du corps médical dans l’avion, votre équipage est relié avec le samu pour établir un diagnostic, administrer un médicament / traitement et organiser une prise en charge du malade / blessé juste après l’atterrissage.

Aucune crainte à avoir, vous êtes entre de bonnes mains ! (Ouf! Ca y est! On commence à moins stresser…)

2) Avoir un corps et une tête détendus

Je ne vous apprends rien, être zen améliore votre voyage en avion ! (Facile à dire!) Je vous propose une liste non-exhaustive de mes conseils pour des vols régionaux à des vols longs-courriers : 

  • Porter une tenue particulièrement adaptée = amples avec chaussures confortables
  • Les bas de contention sont utiles pour améliorer la circulation sanguine et éviter les thromboses veineuses et les phlébites qui surviennent en cas d’immobilisation prolongée (très rassurant merci!)(Sorry point médical oblige).
  • Restons sur l’immobilisation = levez-vous régulièrement et déambulez dans dans l’allée. Vous pouvez faire des petits exercices (nous y viendront après)
  • Après le décollage, écoutez de la musique relaxante afin de vous détendre vous et vos muscles mais sans croiser les jambes
  • BUVEZ !!! Le taux faible d’humidité et la pression atmosphérique n’arrangent en rien votre taux d’hydratation. Cependant limitez alcool, café ou thé dont les effets après absorption sont sensibles en vol (zut! et pour ceux qui ne boivent que ça, eh bah… pensez très fort au goût du café pendant que vous buvez de l’eau aha!)
  • Ne prenez pas de somnifère, vous ne savez pas comment votre corps réagira à 10 000 mètres d’altitude !
  • Hydratez votre peau, visage et vos lèvres, toujours sensibles à cette altitude ! Dégainez masques et crèmes en tout genre, le ridicule ne tue pas ! (parfois il devrait… mwahahahaha!)
  • Si vous avez des lentilles enlevez-les et préférez les lunettes. (Mr. Labinocle est de retour~)
  • Lors des phases de turbulences un conseil = fermez les yeux, tenez vous bien droit(e), inspirez par le nez et expirez par la bouche ; si vous avez une ventilation ouvrez la pour que votre visage puisse avoir de l’air frais ! Ça fait du bien croyez-moi.

On sent qu’il y a du vécu dans cette liste, enfin je dis ça, je dis rien mwahahaha!

3) Des exercices pour vos muscles

Pour les longs comme les courts voyages, il est agréable de pouvoir vous détendre et faire un peu travailler vos muscles pour ne pas vous engourdir !

  • Pieds : talons au sol relevez les orteils puis inversement, orteils au sol, relevez le talon vers le haut (10 fois)
  • Chevilles : talons fixés dans le sol, bougez vos chevilles de gauche à droite puis de droite à gauche = mouvement essuies glaces (15 fois)
  • Genoux : Levez une jambe en contractant la cuisse puis l’autre jambe (30 fois)
  • Épaules : Mains sur les cuisses, faites rouler vos épaules d’avant en arrière (5 fois)
  • Jambes : Penchez vous un peu en avant, attrapez votre genou et amenez le jusqu’à votre poitrine en tenant cette position 15 secondes, puis l’autre genou (10 fois)
  • Dos et bras : Pieds à plat sur le sol, rentrer le ventre et penchez vous en avant avec les mains le long des jambes (votre ventre touche presque vos jambes) (15 secondes)

Ça y est! Vous êtes maintenant fin prêts pour commencer votre entraînement au marathon aha! (Peut être que c’est là que vous vous rendiez d’ailleurs?)

Et vous des conseils pour les avions en avion ? J’espère que l’article vous a plu, on se retrouve la semaine prochaine pour des nouveaux articles en commun avec Harmony.

Et voilà, n’hésitez pas à suivre nos aventures en vous abonnant au blog et en nous suivant sur Instagram (via la colonne latérale).

Enjoy !

C.


Copyright © 2015 Calamity but Happy – N° de dépôt BZEZE1

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s